Le racisme «ordinaire»

Étiquettes
6 février 2014

Le racisme «ordinaire»

Eric Duhaime Cc google images
Eric Duhaime (Crédits photo :google images)

«Je trouve ça plate parce que les Noirs ont eu peu de héros. Malheureusement, j’ai l’impression que quand ils ont des héros, ça finit souvent que c’est des zéros».

Ces propos ne viennent pas d’un sombre inconnu, mais d’un chroniqueur du journal de Montréal (plus grand quotidien francophone d’Amérique en termes de tirage), du National Post (très grand quotidien anglophone au Canada) et animateur à CHOIX Radio X 91.9 Montréal (une assez grande station radio), évoquant des faits divers sur des boxeurs québécois  (mais dont la couleur noire est déterminante pour l’animateur radio).

Non content de tenir des propos racistes à l’encontre de la communauté noire québécoise, monsieur Duhaime est passé du coq à l’âne en évoquant Barack Obama : « Ce n’est pas à cause de la couleur de sa peau, mais je regarde les chiffres et je pense qu’il est le pire président de l’histoire des États-Unis et c’est de ça qu’on va se rappeler. Son legs à Barack Obama, c’est celui qui va avoir le plus endetté le pays ». Soit Éric Duhaime ne connaît rien à l’économie, à l’histoire et à la géopolitique (étonnant, car il se targue de détenir un diplôme de sciences politiques), soit il fait preuve d’une mauvaise foi absolument répugnante qui n’a rien à envier au Tea party américain. De nombreux grands économistes ont démontré que la dette (en fonction du montant qui est directement attribuable à l’action de chaque président) avait plus que doublé sous la présidence Bush Jr alors qu’elle n’a augmenté que de 41 % sous Obama.

Barack Obama n’est sans doute pas le meilleur président que Washington ait vu passer, mais il est loin d’être le pire. Faut-il rappeler que son prédécesseur direct a plongé le pays (et le monde) dans deux guerres (dont la très discutable guerre en Irak) et que le pays a subi deux crises économiques (2001 les valeurs technologiques, et 2007 les subprimes). Ne nous attardons même pas à passer au crible le dossier des 42 autres présidents qui les ont précédés. En s’attardant juste à son bilan économique, Barack Obama a eu le mérite d’éviter la banqueroute et la catastrophe au pays sous perfusion dont il a hérité en 2008.

Au-delà de votre courte vue sur l’histoire et de votre culture générale qui me semble bien limitée, sachez, monsieur Duhaime que le « peuple » noir (sachant que vous le percevez comme un ensemble homogène ce qui est déjà à la limite du racisme) a de très nombreux héros qui n’ont pas fini comme des zéros. Tout d’abord très proche de nous, connaissez-vous notre ancienne gouverneure générale du Canada, madame Michäelle Jean? Encore plus proche de nous au Québec, connaissez-vous monsieur Laferrière qui vient juste d’accéder au statut d’immortel à l’Académie française? Je ne veux pas paraître désagréable, mais il faut écrire plus que des chroniques au journal de Montréal pour y espérer une place.

Connaissez-vous Nelson Mandela? Koffi Anan? Martin Luther King? Tapez ces noms sur Google, ça vous fera un peu de culture générale. À vous avoir écouté, je pense que vous aimez bien le sport (vous réduisiez les « héros-zéros » du peuple noir à des boxeurs). Et bien ne vous en déplaise, le plus grand boxeur de l’histoire  est noir et s’appelle Mohammed Ali ou Cassius Clay selon la préférence. Au basket connaissez-vous Michael Jordan? Au soccer, avez-vous entendu parler de Pelé ou de son vrai nom Edson Arantes Do Nascimento? Bref, renseignez-vous avant de distiller des énormités à la radio.

Dans votre émission vous aviez l’air de déplorer que la perception populaire avait une mauvaise image des Noirs. Si vous ne le saviez pas, les animateurs radio font partie de ces gens qui ont le pouvoir de façonner la pensée populaire. Pour cela, ils se doivent d’être le plus professionnels possible. Évitez de tenir des propos aberrants et les perceptions populaires ne s’en porteront que mieux.

Si vous me lisez monsieur Duhaime, ce mois-ci est officiellement au Canada celui de l’histoire des Noirs. Une belle coïncidence je trouve. Alors n’hésitez pas ; de nombreuses activités sont proposées pour en connaître un peu plus sur cette communauté que vous semblez si mal connaître et comprendre.

Partagez

Commentaires

Kpénahi
Répondre

Ces qui sortent des propos de ce genre ne supportent pas en fait de faire l'éloge de l'homme noir. Ils ne supportent pas de reconnaître leur valeur et savoir-faire. Comme on dit le chien aboie la caravane passe.

dayediallo
Répondre

:)

Mylène
Répondre

Eh bien, j'en reste soufflée. Face à tant d'ignorance... Je suis sans voix.

dayediallo
Répondre

moi aussi quand je l'ai écouté j'étais éberlué....dire ce genre de bêtises tout en pensant que c'est si évident! ubuesque

Berliniquais
Répondre

Bonne réponse Daye. Quels propos absolument lamentables.

Tu n'as pas pensé à inclure Alexandre Dumas, mais c'est normal après tout, des "héros" noirs il y en a trop pour qu'on les énumère tous en un billet de 8 paragraphes. Mais Alexandre Dumas, au XIXème siècle, devait se frotter tout le temps à ce genre de commentaires dans la bonne société parisienne (peut-être que M. Duhaime est né au mauvais siècle?). Et à un raciste qui lui reprochait sa couleur de peau sombre, Dumas a répondu ceci:

"Mais très certainement. Mon père était un mulâtre, mon grand-père était un nègre et mon arrière-grand-père était un singe. Vous voyez, Monsieur : ma famille commence où la vôtre finit".

Dans les pays civilisés, en Europe occidentale, on perd son job de journaliste quand on dit des trucs comme ça (mais pas son job de ministre si on s'appelle Brice Hortefeux). J'espère que ce sinistre individu va très très vite se retrouver au chômage.

Et je vais faire mon "maudit français" pour finir en concluant que ce monsieur Duhaime s'exprime dans un très mauvais français! Beurk.

dayediallo
Répondre

Effectivement, inclure tout le monde aurait été possible dans un article de 20 pages. Excellent cet Alexandre Dumas, je tâcherai de me rappeler de cette blague-réponse que je trouve génial !!! Tu devrais écouter tout l'extrait radio...effectivement niveau français oral il pourrait faire mieux

DEBELLAHI
Répondre

Le racisme est une maladie mentale. Le raciste doit être pris en charge par les psychothérapeutes. Mais je ne peux comprendre pourquoi il n'est pas considéré comme une atteinte à la dignité humaine, au même titre que l'antisémitisme et l'homophobie. Ou bien les personnes dites "de couleur" n'auraient pas de dignité, ou ne seraient pas humaines ?

DEBELLAHI
Répondre

"Les imbéciles pensent que tous les noirs se ressemblent. Je connais un noir qui trouve, lui, que tous les imbéciles se ressemblent." Philippe Geluck

William Bayiha
Répondre

Bel article Daye !